Comme chaque année, les médias nous bassinent avec le bac. Plaignants ces pauvres petits. Oui, mais, y a pas que les gamins de terminale qui passent le bac. Y a aussi les gosses qui sont en première. Et de eux, on en causent jamais.

Donc, comme je suis la défenseuse de la veuve et de l'opprimé, je vais te causer de mon fils l'opprimé, qui est en première et qui passe donc son bac de français, SVT/Physique/Chimie.

Enfin, je vais surtout te causer, mon P'tit Scarabée, de la nouvelle lubie de l'Education Nationale, concernant l'oral de Français.

Oui, parce que j'ai testé pour toi, l'incongruité de la chose.

Les convocations sont donc éditées en avril et envoyées directement à l'établissement scolaire. Pour notre part, les convocations nous ont été remises par l'établisement au mois de mai. Mi mai, à peu près, peut-être un peu après. Examen mi-juin.

Le sésame en main, tu le lis, tu apprends par coeur les dates et l'heure des épreuves, au cas où... tu tournes la page, et là, tu vois un tas de blabla inutile et comme pour les astérix écrits en tout petit, dans les contrats,  tu ne lis donc pas la 2me pasge. Ou tu la lis en diagonale, ça dépend de l'humeur du jour !

Et ben t'as tort mon P'tit Scarabée.

Parce que si tu avais lu le verso de cette convocation, tu y aurais appris, que pour l'épreuse oral de français, il te faut fournir "deux exemplaires du manuel en usage dans la classe, un jeu de photocopie des textes ne figurant pas dans le manuel et 2 exemplaires des oeuvres intégrales étudiées" ! La classe hein ?? c'est le cas de le dire.

Donc, je résume, la veille de l'exam, tu dois trouver un double du bouquin de Français, un double de tous les livres lus dans l'année et faire une photocopie de tous les textes étudiés  qui ne sont pas tirés des livres déjà en ta possession.

Putain... branle bas de combat !

Bon, j'extrapole un peu sur le délai du "maman, me faut les bouqins en double". Mais pas de beaucoup.

Déjà, au mieux, pour les élèves consciencieux et les parents attentifs, il faut un mois avant l'épreuve commander et trouver le même exemplaire de livre de Français que jamais tu n'arriveras à refourguer et qui te restera sur les bras (si il t'en reste après avoir tout payé... une 2me fois). Mais aussi, trouver et commander les livres étudiés en classe, et de la même édition. C'est à dire, que si comme moi, par exemple, hein, tu commandes les livres sur le net, d'occasion, à 2 francs 6 sous, parce que tu sais qu'une fois lu, au mieux ils seront gardés sous le lit avec les moutons et au pire ils seront direct jetés à la poubelle... et ben bon courage pour retrouver la copie conforme du bouquin. Et après, si t'avais pas encore investi dans une photocopie, bah, c'est l'occasion. T'as interet à avoir des cartouches d'encre d'avance.

Mais bon, comme nous sommes des petits malins radins et prévoyants, les gamins se sont arrangés entre eux, 8 jours avant l'épreuve,  pour se prêter les livres (et tant pis, si ce n'est pas la même édition, oh, faut pas pousser mémé dans les orties, non plus). Il faut donc jongler avec les jours et les heures de passage des uns et des autres pour récupérer la cargaison, en des lieux improbables parfois.

Mon fils, lui, a un copain merveilleux. Un gamin qui n'a ni téléphone portable, qui n'est pas dans l'annuaire et qui habite à Pétaouchnok de chez nous. Qui plus est c'est un gamin... comment dirais-je, gentil, bien élevé, de bonne famille... mais tête en l'air !

Sentant le coup venir, je demande, le dimanche (pour le mardi), si il a des news de son copain (celui-ci ne communiquant que via Skype) et si ils se sont arrangés d'un lieu et d'une date pour récupérer les bouquins. La réponse m'a un peu stressée

Mon Ado : "bah, je lui ai dit qu'il me les amène à la maison après avoir passé son oral".

KStories : "Ah ??? et son père est ok pour venir jusqu'ici ??" parce que chez lui et chez moi c'est pas du tout, du tout la même route.

Mon Ado : "j'en sais rien. Il se connecte plus sur Skype."

KStories : "Et ça t'inquiètes pas ?? t'es sûr que tu auras les bouqins pour le mardi matin 8h ?" horaire de son oral.

Mon Ado relevant la tête de sa manette de jeux et prenant conscience que confier son avenir à B.-la-tête-en-l'air ce n'était peut-être pas le meilleur plan de l'année : "Bah non".

KStories retrouvant une énergie envolée depuis longtemps et dans un état d'hystérie totale : "Bah tu vas te bouger les fesses, et trouver une autre solution et d'autres livres". Je te passe le reste du dialogue totalement inutile pour la compréhension de l'histoire mais fort utile pour la cervelle de mon Ado.

Bref, il a trouvé des bouquins. Mais ce fut short. Evidemment, tous les "partages" étaient déjà plannifiés. Parce que, inutile de préciser que B. n'a jamais emmené les livres... il a oublié !!!

M'enfin, je remercie aussi l'Education Nationale pour cette idée si inventive, utile, intelligente et lumineuse ! Puis surtout, le délai d'information, est vraiment tip-top. Sont trop trop forts ! On recommence quand ? ah oui, l'an prochain !