Je suis là, assise devant mon écran en train de me demander ce que je vais pouvoir raconter dans mon billet du jour. 

Et je me dis, subitement, que rien ne passe mieux que lorsque je parle de ma petite personne. Déjà parce que c'est le sujet que je maitrise le mieux mais aussi parce que je me mets en scène dans des situations ubuesques, et avoue le, mon P'tit Scarabée, tu aimes ça. 

Alors, allons-y, c'est parti. Tant pis pour ma fierté. 

Tu te souviens de ma dernière gamelle ? Bon, et ben jai réitéré l'expérience, pas plus tard qu'hier. 

J'avoue que parfois je me demande si j'ai pas un problème d'équilibre, un truc qui cloche dans mon oreille interne ou ailleurs. 

J'étais avec ma fille, qui voulait faire les magasins (ce sont les soldes), et j'avais envie d'aller voir ce que Camaïeu propose tout en sachant que chez eux, rien ne me va correctement. Mais j'aime bien jouer la maso. 

Ma fille faisait du boudin, et j'étais en train de lui dire qu'elle avait un sale caractère. Quand, tout à coup, devant les portes vitrées automatiques de Carrefour, j'ai senti mon pied gauche se déporter, se vriller et se barrer là où il ne fallait pas. 

Je me suis étalée comme une crêpe. Et je peux te dire que, vu que c'était la première journée des soldes, bah, les alentours n'étaient pas déserts. 

Mais s'pas grave, j'ai surmonté la douleur qui vrillait ma cheville et j'ai fanfaronné "pas de panique, je vais bien, vous inquiétez pas". On sait jamais, y aurait pu avoir des gens qui s'inquiètent. On est jamais à l'abri d'un peu de compassion. 

Bon, en jetant un regard en arrière afin de comprendre pourquoi je me casse tout le temps la gueule quand il le faut pas, j'ai pu constater avec effroi, oui, oui, avec effroi que les dalles du sol, des espèces de pavés auto-bloquant, étaient dénivelés les uns par rapport aux autres.

Je suis allée signaler cet état de fait à la sécurité, parce que je pense à mon prochain et que ça pourrait arriver à une mémé. Nan en fait, c'était surtout pour me donner une constance et signaler, comme tout citoyen honnête et brave, un danger potentiel. Danger qui s'avère potentiel que pour moi, mais bon !

Bref,... j'ai beaucoup apprécié le regard des agents de sécurité qui, à défaut d'avoir un éthylotest sous la main, m'ont regardé dans le blanc des yeux pour savoir si je n'étais pas imbibée d'un liquide prohibé ! J'ai dû aller montrer le pavé responsable de ma chute. J'aime tant me foutre la honte. Surtout quand ils ont précisé à plusieurs reprises, que jamais, non, non, jamais, personne n'était tombée. Manquerait plus qu'en plus me prenne pour une menteuse. J'ai donc précisé, que si jamais à tout hasard, ils avaient une vidéo qui enregistrait les allées et venues des clients, ce soir, avec un pot de pop-corn ils pourraient aller visionner ma chute, again and again et se taper une bonne rigolade. C'est bon pour la santé. Et là, y en a un qui me sort "ah oui, il a dû bien rigoler le gars derrière son écran" ! Co***** !!

Bref bis, ils ont fini par me demander si je voulais qu'ils appellent les pompiers.... après 10mn de blabla et d'aller et retour dans le magasin pour montrer la dalle responsable de ma chute... et quand j'ai dit non ils m'ont dit "merci madame" et j'y ai lu un certain soulagement. Peut-être que j'aurais pu porter plaine afin d'avoir un pécule pour aller écumer les magasins durant les soldes ? 

Bref ter, toujours est-il que j'en ai marre de faire des cascades à l'insu de mon plein grè. J'en ai toujours fait, ça m'avait passé, mais ça revient. Putain, Pierre Richard, sort de ce corps !!