Oh la, la, la, la.... j'ai oublié de te parler de ma dernière lecture, mon P'tit Scarabée. Certainement parce qu'elle n'a laissé aucun vrai souvenir imperissable...

J'avais beaucoup aimé "Marie", alors c'est avec gourmandise que j'ai entamé "Les mystères de Jérusalem". 

Dès les premières pages, mon attention fut captivée. Puis je fus vite perdue. On passe de la fiction, à la réalité. L'auteur se met en scène, en employant le "je", en employant son vrai nom, son vrai métier et (peut-être, parce que ça j'en sais rien) ses vrais soucis. Puis on repasse à la fiction. Puis au réel. Et enfin les 2 se rejoignent. 

L'histoire est très interessante. Je pensais vivre une sorte d'Indiana Jones à Jérusalem. En terre de Jésus et découvrir des trésors. Terre de Jésus il y a, trésor il y a aussi. Mais en fait de trésor au sens matériel, c'est un trésor au sens Biblique que l'on cherche. Le Christ ne serait pas qui il est, et ne serait pas né là où il est préntendu être né. Puis très vite des considérations théologiennes, les histoires de Juifs, de Musulmans, de Chrétiens, d'Aranéens, d'Hébreu, etc... viennent parasiter le livre. Parasiter, parce que si, comme moi, tu es totalement néophyte en la matière, et bien tu décroches très vite. Qu'est-ce que ces passages étaient longs. Quasi-incompréhensibles, tellement c'est compliqué, abstrait et confus toute cette Histoire.  

Bref, le livre m'a laissé un gout mitigé. 

23