Encore une fois où je errais dans les allées de la médiathèque désespérant de trouver un livre digne d'interet pour mon petit cerveau, c'est par hasard que je suis tombée en arrêt tel un chien de chasse, devant "la fille de sa mère" de Jennifer Weiner. Le résumé me semblait sympa. 

Dès les premières pages, on a l'impression qu'une mini caméra est installée à la maison et décrit, au quotidien, les relations mère et fille (pré) ado. C'est tellement vrai et tellement amusant. 

L'histoire d'une mère Juive et de sa fille ado, qui en a marre de cette maman poule, hyper-protectrice, hyper-moralisatrice alors qu'elle  a semble t'il eu une jeunesse plutôt décadante. Ca lui va bien à la mère de faire la morale à la fille alors qu'elle a vécu comme une dépravée ses jeunes années d'adulte ! Mais ça c'est ce que croit l'ado. Je dois avouer, que même moi, malgré la psychorigide que je suis, je ne suis pas aussi pénible avec mes Nains (enfin, eux, diraient peut-ête le contraire).

L'histoire est racontée à tour de rôle. Une fois la mère, une fois la fille. Les deux points de vue sont totalement différents pour une situation totalement identique. Tellement vrai. 

J'avoue toutefois que la "chute" du livre m'a laissé bouche bée. Je m'y attendais pas. J'ai pas trop aimé parce que je voudrais vivre au pays des Bisounours. Mais, ça reste un livre très bon. Et je vais continuer à lire des livres de cette auteur !

10

Edit : ATTENTION si vous voulez le lire, il semble, qu'il y ait une tome 1 (même si, l'histoire reste tout à fait compréhensible sans avoir l'avoir lu au préalable)