Ok, ok, ok... je sais. Y a une semaine je me plaignais de mes Nains. 

Et ben aujourd'hui, je vais te jouer la plainte de la mère abandonnée. 

Non, je suis pas inconstante. Nanmého !

Mes Nains sont partis en vacances. Sans moi. Mes vacances à moi, se résumant à peau de chagrin cette année, j'ai dû, à l'insu de mon plein grè, les envoyer sous d'autres cieux pour se changer les idées, recharger les batteries en soleil, piscine et calories. Oui il y a des durs choix à faire dans l la vie. 

Et ils me manquent. 

J'ère dans la maison comme une âme en peine. Il n'y a plus de bruit, plus de dispute, plus de rire mais toujours leurs affaires semées, ici et là, comme des miettes pour aider mon esprit à bien les garder à l'esprit justement. 

Où que je pose mes yeux, il y a les chaussures de ma Naine, un T-shirt de mon Ado, un jouet à ma Naine, un jeu vidéà à mon Ado. Ces momes me torturent. Même quand ils ne sont pas là. 

Pourquoi, suis-je si dépendante ? j'attendais tellement leur départ... j'espèrais qu'ils se barrent enfin de mon royaume. J'attendais leur absence avec bonheur. J'espèrais pouvoir me la couler douce. 

Ben que nenni. Cette bande d'affreux ingrats, égoîstes, menteurs et vilains me manque. Leurs conversations me manquent, leurs câlins me manquent, leurs regards me manquent, leurs voix me manquent, leurs odeurs me manquent. Bref, leurs présences me manquent.

J'ai l'impression qu'il me manque quelque pièce du puzzle. Je suis bancale, vide, triste. 

Et surtout, surtout, à leur retour, P'tit Scarabée, quand je viendrai me plaindre que je n'en peux plus et que je compte les échanger contre un ou deux poissons rouges, je t'interdis de venir me rappler ce billet que je t'écris, sous la pression du désespoir. 

Et toi, mon P'tit Scarabée, tes enfants sont loin durant ses vacances (je sais déjà que oui, pour certaines) et comment tu gères ? 

17