Je ne sais pas toi, P'tit Scarabée, mais moi j'ai des habitudes culinaires. Un ingrédient dont je ne peux pas me passer, un ingrédient que j'utilise dans le trois quart des plats que je prépare. 

Je ne suis pourtant pas d'origine Portugaise, mais je mets de l'oignon partout. J'adore ça, l'oignon. Cru ou cuit. 

Mais j'ai aussi des glandes lacrymales très sensibles. Rien que de regarder un oignon, je pleure. Alors l'éplucher et le couper, je me noie dans mes larmes. Un vrai calvaire. J'ai ce souci, avec les poireaux également, mais eux, je les aime moins. 

C'est un supplice pour moi de faire une tarte à l'oignon. 

Ca fait rire mon mari et mes nains lorsqu'ils me voient ainsi en larmes devant ma planche à découper ! 

Oui, mais voilà, grace à ma Naine, j'ai trouvé ZE révolution. 

Aujourd'hui, je vais te dévoiler mon arme secrète, que j'ai utilisé, sceptique, dimanche pour la première fois et qui au final a été une vraie révélation. Ne me remercie, il est normal que je partage mes découvertes avec toi. 

Et bien, mon P'tit Scarabée, pour ne plus pleurer comme une madeleine quand tu épluches et coupes des oignons, il suffit de... mâcher un chewing-gum !

Oui, c'est tout bête, tout simple mais super efficace. Bon, s'pas super économique, car au bout de 3 oignons, faut changer de chewing-gum. 

Mais pour moi, c'est ZE révolution de l'année. Et tout ça, grâce à ma fille qui a lu cette "astuce" je ne sais plus où et que j'ai pris à la rigolage, soit dit en passant. 

Allez, à toi mon P'tit Scarabée, les tartes aux oignons, les pissaladière, les flammekeuche, etc...  tu risques de faire mal à la couche d'Ozone après, mais bon, c'est du gaz naturel après tout !

2